Les Yanomami et Surui

Pendant des milliers d’années, les autochtones ont prouvé qu’il était possible d’exploiter les espaces de vie de la forêt amazonienne sans pour autant la détruire. Mais la soif inextinguible du monde moderne pour les matières premières est en train de détruire cet habitat. Bûcherons et orpailleurs empiètent sur les réserves autochtones, souvent l’arme au poing. La destruction de la forêt amazonienne est non seulement un problème pour les droits humains mais aussi pour l’environnement, car la destruction de l’habitat des populations autochtones accélère le changement climatique et la perte de biodiversité.

Les territoires des communautés autochtones des Yanomami et des Surui sont fortement touchés par la destruction de l’environnement et par l’extraction de matières premières. Depuis de nombreuses années, les chefs de tribu visionnaires Davi Kopenawa Yanomami et Almir Narayamoga Surui se battent pour la reconnaissance de leurs droits et pour la protection de leurs réserves. Cet engagement leur vaut régulièrement des menaces de mort.

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=9ruziXoWIOM?rel=0&showinfo=0]

Le voyage

Afin de montrer l’urgence préoccupante de leur situation, des représentant-e-s des peuples autochtones du Brésil et du Pérou se rendront en Europe avec le soutien de la SPM. La delegation du Bresil est composé du chef Davi Kopenawa Yanomami ainsi que chef Agamenon Surui, le frère du chef connues Almir Surui.

Pendant leur étape en Suisse, ils prendront part à des entretiens à l’ONU et rencontreront des acteurs du monde de l’économie. Dans le cadre du projet de film « Amazonian Cosmos », ces représentant-e-s seront accompagné-e-s par le célèbre documentariste Daniel Schweizer.

Les étapes

Genève en Suisse est la première étape car c’est là où se trouve le siège de l’ONU et du rapporteur spécial pour les droits autochtones. Cette rencontre est importante afin de préparer un rapport concernant les violences et les abus dont ils sont victimes au Brésil.

Paris est la seconde étape afin de rencontrer d’autres ONG dont Planète Amazone. Planète Amazone prévoit d’organiser en 2018 un grand rassemblement des peuples autochtones du monde entier afin qu’ils se mobilisent tous pour défendre la Planète. Cette rencontre en France est aussi l’occasion de rencontrer l’entourage du Dalai Lama afin d’aborder la question du pouvoir spirituel pour la préservation de notre terre.

La troisième étape de ce voyage, est proposée par les Indiens Surui qui souhaitent rencontrer le Pape François. La spiritualité joue un rôle central pour ces Amérindiens qui considèrent que les esprits chamaniques vivent dans la forêt et notre environnement. Ils veulent évoquer ces questions avec ce « chef des catholiques » car dans ses derniers écrits celui-ci a reconnu l’importance de l’écospiritualité des peuples Amérindiens.

Dernière étape aux Etats-Unis, avec un rendez-vous chez des frères Indiens Américains puis une rencontre chez Google Earth à San Francisco, celle-ci ayant mis au point de¬puis quelques années un programme de surveillance des terres indigènes Surui. Cette dernière visite est importante afin d’étendre ce contrôle et de pouvoir signaler la déforestation en temps réel. Ce projet intéresse aussi les Yanomami car leur territoire est aujourd’hui attaqué par des milliers de chercheurs d’or illégaux. L’objectif est de faire surveiller depuis le ciel les fronts des envahisseurs qui les menacent.

Blog

Christoph Wiedmer, co-directeur de la Société pour les peuples menacés, accompagnera la délégation des Yanomami et des Surui pendant leur voyage en Suisse et en France. Mais avant cela, il se rendra en Amazonie afin de rencontrer en personne les peuples autochtones et leurs représentants dans leur milieu naturel. Sur son blog, Christoph raconte ses aventures au fil de son voyage et nous tiendra au courant de la problématique concernant les peuples autochtones de la forêt amazonienne.

Fin de la première étape du voyage d’information sur l’Amazonie

Fin de la première étape du voyage d’information sur l’Amazonie

juillet 16, 2017

A midi, nous rejoignons, en France voisine, Jean et Silvi de l’organisation Aquaverde qui accompagnent les Surui. Nous faisons une excursion dans une réserve naturelle, avec des cascades et un élevage de poissons, située dans une jolie vallée. Nous digérons les derniers jours en bavardant et profitons de la nature. Puis nous nous retrouvons devant … Lire la suite

« Nous souffrons à cause de l’abattage de la forêt et vous, du recul des glaciers »

« Nous souffrons à cause de l’abattage de la forêt et vous, du recul des glaciers »

juillet 15, 2017

Aujourd’hui nous voulons faire découvrir les Alpes aux autochtones. Nous visitons le glacier à Chamonix. Les autochtones sont impressionné-e-s par l’autoroute, les places de parking bondées de voitures et le petit train rouge à crémaillère qui conduit une multitude de touristes du monde entier dans les hauteurs, toutes les 20 minutes. La force des montagnes les … Lire la suite

Les autochtones de la forêt amazonienne du Pérou et du Brésil donnent une conférence commune au Musée d’ethnographie de Genève

Les autochtones de la forêt amazonienne du Pérou et du Brésil donnent une conférence commune au Musée d’ethnographie de Genève

juillet 14, 2017

Après avoir enfin pu faire la grasse matinée, nous visitons le Musée d’ethnographie de Genève en début d’après-midi. L’année passée, il a présenté une exposition temporaire sur les autochtones de l’Amazonie, qui avait rencontré un franc succès. Le musée possède, en plus, une grande collection d’objets, de chants et de photos des autochtones d’Amazonie. C’est … Lire la suite

« Qui ne doit rien, ne craint rien, aussi face à une caméra »

« Qui ne doit rien, ne craint rien, aussi face à une caméra »

juillet 12, 2017

Une journée folle nous attend. Les autochtones souhaitent s’entretenir avec les entreprises qui se fournissent en or et qui le transforment. Argor Heraeus, l’une des principales raffineries d’or au monde, se dit prête à rencontrer notre délégation. Nous prenons la route dans un minibus et, vu que le voyage est long, y passons une bonne … Lire la suite

Notre première rencontre entre les Yanomami et les Suruí

Notre première rencontre entre les Yanomami et les Suruí

juillet 11, 2017

Les impressions des derniers jours à Demini nous collent à la peau. Au début, notre « civilisation » nous a semblé bien lointaine ; toutes ces voitures, tout ce stress, tout ce bruit. Un petit détail, toutefois : pendant notre séjour à Demini, nous n’avons jamais connu de problèmes de santé, mais de retour à Boa Vista, c’est l’indigestion … Lire la suite

Un départ difficile de la communauté Yanomami

Un départ difficile de la communauté Yanomami

juillet 10, 2017

Malheureusement, nous devons déjà repartir. Tôt le matin, nous remettons nos cadeaux à la communauté. Pour éviter tout conflit, Davi répartit les offrandes. Il y a aussi des requêtes spéciales : mon linge-éponge jaune a plu à plusieurs personnes et il n’a pas été simple de décider du bénéficiaire. C’est difficile de dire au revoir. Nous … Lire la suite

À la recherche d’açai avec les Yanomami

À la recherche d’açai avec les Yanomami

juillet 9, 2017

Aujourd’hui c’est au tour des hommes de travailler. Nous allons cueillir de l’açaï. L’açaï est une sorte de palmier très fin et très élégant qui produit de grandes grappes de tout petits fruits, délicieux et nutritifs. Cette fois, nous ne marchons qu’une quarantaine de minutes. Les jeunes sportifs montrent ce qu’ils savent faire : ils fabriquent … Lire la suite

La magie de la pêche commune

La magie de la pêche commune

juillet 8, 2017

La météo est nettement meilleure aujourd’hui. Vers sept heures, nous apprenons que les femmes sont en route pour aller pêcher. Nous partons avec quelques hommes et, après une demi-heure de marche, nous retrouvons les femmes et leurs enfants déjà loin dans la forêt. Nous voilà près de 50 personnes, toutes se préparent pour la pêche, … Lire la suite

La vie quotidienne dans le village Demini

La vie quotidienne dans le village Demini

juillet 7, 2017

Nous nous préparons pour la pêche traditionnelle des Yanomami. Tôt le matin, nous allons voir les femmes qui rassemblent les feuilles d’un arbre toxique dans des paniers, à environ 20 minutes de la maloca, dans l’une de leurs plantations qu’elles appellent « roça ». Leur roça est une plantation de manioc, de bananiers et de canne à … Lire la suite

Chez le peuples Yanomami

Chez le peuples Yanomami

juillet 6, 2017

Deux taxis nous conduisent à l’aéroport, c’est-à-dire l’équipe de tournage, Jaider, Dario et sa fille ainsi qu’un assistant local et moi-même. Nous espérons que l’avions pourra bel et bien décoller. La saison des pluies bat son plein en juin et juillet et, s’il pleut vraiment très fort, les avions restent au sol. De plus, un … Lire la suite

Dirty Gold à Boa Vista

Dirty Gold à Boa Vista

juillet 5, 2017

Notre hôtel se trouve tout près de la rue de l’or. C’est ici que des dizaines de petits acheteurs rachètent de l’or illégal, souvent en provenance de la région des Yanomami. Ils font généralement passer leurs commerces pour des bijouteries, vu que l’achat d’or est officiellement interdit. En réalité, il s’agit de l’or des autochtones … Lire la suite

Rencontre avec l’artiste autochtone Jaider Esbell

Rencontre avec l’artiste autochtone Jaider Esbell

juillet 4, 2017

Le 2 juillet. La nuit, il a plu des cordes. Cela nous inquiète un peu, car l’avion qui doit nous conduire au village Demini peut uniquement voler s’il n’y a pas d’orages. Nous disposons de deux jours encore et l’avion est très bien, mais un retard aurait des effets considérables. Demain, nous parlerons au pilote … Lire la suite

Sortie shopping à Boa Vista pour les Yanomami

Sortie shopping à Boa Vista pour les Yanomami

juillet 3, 2017

Le 1er juillet. Nous passerons la journée à chercher les cadeaux sur la liste de Davi pour son village. Nous devons acheter des hameçons, du plomb, des hamacs, des sandales, des machettes, des casseroles, etc. Eder, un collaborateur de Hutukara, l’organisation des Yanomami à Boa Vista, connaît les magasins où les Yanomami aiment bien faire … Lire la suite

Liste de cadeaux souhaités par la communauté d’un village autochtone

Liste de cadeaux souhaités par la communauté d’un village autochtone

juillet 2, 2017

Récemment Davi Yanomami m’a remis la liste des cadeaux souhaités par la communauté de son village. Sous peu, nous irons voir Davi dans son village, Demini. Nous y présenterons le voyage et informerons la communauté de l’importance du travail de soutien au niveau international. Ensuite nous partirons ensemble avec Davi et d’autres autochtones en voyage. … Lire la suite

Faites un don !

Nous dépendons de ton soutien afin de pouvoir nous engager le plus efficacement possible pour la protection de peuples autochtones et de minorités dans le monde entier. Tu peux effectuer ton don directement en ligne (carte de crédit/Postcard) ou commander un bulletin de versement. Nous te remercions d’avance de ta contribution !

A notre sujet

La Société pour les peuples menacés (SPM) Suisse est une organisation internationale indépendante pour les droits humains, la SPM s’engage pour les minorités persécutées et les peuples autochtones. Nous documentons les violations des droits humains, informons et sensibilisons le public et défendons les intérêts des groupes concernés face aux autorités et responsables. Nous soutenons des initiatives locales qui renforcent les droits humains des minorités et peuples autochtones, et travaillons au niveau national et international avec des organisations et personnes qui poursuivent les mêmes buts.

 

Visitez notre unsere site web: www.gfbv.ch
Rejoignez-nous sur Facebook: www.facebook.com/spm.suisse/
Rejoignez-nous sur Twitter: www.twitter.com/gfbv_ch

 

Merci

Le voyage des Surui et Yanomami etait rendu possible avec le soutien des sympathisants. Merci a tous merci pour votre soutien!