A midi, nous rejoignons, en France voisine, Jean et Silvi de l’organisation Aquaverde qui accompagnent les Surui. Nous faisons une excursion dans une réserve naturelle, avec des cascades et un élevage de poissons, située dans une jolie vallée. Nous digérons les derniers jours en bavardant et profitons de la nature. Puis nous nous retrouvons devant l’étang à poissons où l’on peut pêcher et payer le poisson au kilo. Nous, les Blancs, prenons la canne à pêche, tandis que Davi ne peut résister à essayer l’arc et les flèches de Jean et Silvi. La première flèche manque son but, mais avec la deuxième, il attrape une grosse carpe. Avec les truites pêchées par les Blancs, cela fera un bon souper.

L’heure du départ a sonné pour moi. C’est difficile. Les périples du voyage et les moments vécus ensemble nous ont soudé-e-s. Je pars en bus pour Genève et, de là, je continue jusqu’à chez moi. Catherine emmènera les Yanomami à l’aéroport tôt demain matin pour leur voyage de retour qui prendra 24 heures.

Ainsi se termine la première partie du voyage. J’interromps ici ce blog pour le reprendre en octobre, lorsque nous entamerons la deuxième partie.